Utiliser correctement le stabilisateur d'image

Partager cet article

Vous réussirez ainsi manuellement des photos d'une très grande netteté – mais aussi à partir du trépied.

Utiliser correctement le stabilisateur d'image

Les bougés sont la raison la plus fréquente de photos floues. C’est dû à un déplacement non désiré de l'appareil photo pendant le temps de pose. Plus l'exposition lumineuse est longue, plus une photographie sera sujette au flou causé par le bougé. Ces quelques trucs et l'utilisation du stabilisateur d'image VC permettront cependant de minimiser efficacement le risque de bougés.

Le principe suivant est une règle d'or contre le flou causé par le bougé et s’applique depuis toujours : la vitesse d'obturation doit correspondre au minimum à la valeur inverse de la distance focale effective. Si l'on photographie par exemple avec un objectif de 50 mm et un capteur APS-C, la vitesse doit donc correspondre au minimum à 1/80 de seconde (par ex. 50 mm x 1,5 Crop = 75 mm = min. 1/75 s.). Ou mieux encore : un temps encore plus court !

Certes, cette règle peut continuer à servir comme base d'orientation. Mais les stabilisateurs d'image permettent de réaliser manuellement des photographies nettes, même en cas de vitesses d'obturation clairement plus lentes.

Comme notre exemple le montre, un temps de pose prolongé d'un à à trois indices de lumination ne pose aucun problème. Pour une distance focale de 127 mm, une vitesse d'obturation de minimum 1/125 serait normalement requise. Le stabilisateur d'image nous permet de réussir une photo suffisamment nette, même pour une vitesse de 1/15 seconde.

Peut-être l'avez-vous déjà lu dans le glossaire technique (1) de notre site Internet : Le mécanisme VC (compensation des vibrations) a été développé par Tamron pour garantir une compensation efficace des vibrations de l'appareil photo. Il contient un élément VC qui compense, à l'aide de trois aimants, les vibrations dues aux mouvements parallèles au plan d'image. Vous pouvez lire ici (1) la manière dont cela fonctionne.

Stabilisateur d'image avec un trépied

Si vous photographiez avec un trépied, vous devez par ailleurs éteindre le stabilisateur d'image. L'appareil photo est déjà solidement fixé sur le trépied pour éviter les bougés. Utiliser le stabilisateur d'image est alors même contreproductif si l'élément VC tente de compenser un déplacement qui n’existe pas.

Ceux qui accordent de la valeur au maximum absolu en matière de netteté d'image, doivent photographier avec un macro-objectif, un trépied, un télédéclencheur et un verrouillage du miroir. Les exemples ci-après l'expliquent :

Vous obtiendrez ainsi une netteté d'image maximale ! Toutes les photos, distance focale 135mm pour 1/4 de seconde. Photographies avec le Tamron SP 90mm F/2.8 Di VC USD MACRO 1:1. Extrait à 100 %. Nikon D7000, 135mm (KB), 1/4 s, f/4, ISO 100

Article similaire